Les legaltech sortent (enfin) du bois

La prochaine licorne française ne sera probablement pas une legaltech. Néanmoins, ces start-up qui officient dans le domaine juridique continuent de lever des fonds avec quelques têtes qui sortent du rang.
Depuis le début de l’année, certains ont tiré leur épingle du jeu, à l’image du spécialiste de la signature électronique Yousign (30 millions d’euros en juin 2021), de Data Legal Drive, le logiciel de mise en conformité au règlement européen de protection des données (2 millions d’euros en avril 2021) ou encore de l’outil de gestion des contrats dédié aux juristes Leeway (4,2 millions d’euros en mars 2021).

 

Article complet par Les Échos